Publicité relative aux "Héparines de Bas Poids Moléculaire"

Présentation des indications

Lorsque les indications sont citées dans une publicité :
La distinction doit clairement apparaître entre :

  • Les indications en curatif et en préventif
  • En préventif, entre les indications chirurgicales et médicales

Pour les indications préventives en chirurgie, les niveaux de risque justifiant une prescription d'HBPM doivent être étayés par une référence.
Pour l'indication préventive dans certaines affections médicales aiguës, il doit être ajouté« (cf mises en garde) », celles-ci rappelant les facteurs de risque associés justifiant la mise sous traitement par HBPM.

Les indications doivent être systématiquement associées aux dosages correspondants, exprimés en UI. Une aide à la prescription en équivalent volume exprimé en ml pourra être associée.

Durée de traitement pour chaque indication

La durée de traitement devra être précisée, conformément à l'Autorisation de Mise sur le Marché, en fonction des indications :

  • En préventif en chirurgie :
    la durée de traitement est limitée à 10 jours sauf contexte particulier de la chirurgie de la hanche.
  • En préventif en milieu médical :
    la durée de traitement est de maximum 14 jours, aucune donnée n=est actuellement disponible au delà de 14 jours.
  • En curatif des thromboses veineuses profondes constituées :
    la durée de traitement par HBPM ne doit pas excéder 10 jours, délai d=équilibration par les AVK inclus.
Surveillance du risque de thrombopénie induite (TIH) et du risque hémorragique

La surveillance plaquettaire devra être précisée, conformément à l'Autorisation de Mise sur le Marché : En raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine, une numération plaquettaire doit être pratiquée juste avant traitement puis 2 fois par semaine pendant la durée usuelle du traitement.
Dans les mentions prévues à l'article R.5122-8 du code de la santé publique, les mises en garde concernant le risque hémorragique et le risque de TIH doivent être surlignées intégralement.
Concernant les annonces presses et les supports publicitaires de taille réduite, les mises en gardes concernant le risque hémorragique et le risque de TIH ne pourront être résumées sous forme de mots clés.